Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

INTERVIEW Romain CUJIVES, Conseiller Municipal

 

 

Interview réalisée le 16 mars 2010 par MARIAMA et TOURA du TAGO GYM

 

 

 

HPIM0979

 

 

 

 

Je tiens à remercier CUJIVES pour son accueil, les jeunes en sont sorties comblés et agréablement surpris, car comme ils disaient « on s'attendait à voir un snob qui se croit supérieur aux autres, en fait il est super cool et sympa ». Je suis satisfaite car cette rencontre a porté ses fruits, c'est à dire démontrer aux jeunes que les élus ne sont pas inaccessibles et que leurs propos peuvent aussi être entendu, ce qui a eu pour résultat de les valoriser. Ce qui est ma fierté ( Sonia GUILLEMET manageur du TAGO GYM)

 

 

Bonne lecture à TOUS!!

 

Mariama: Monsieur Bonjour, Quel effet cela vous fait d’être le plus jeune au Capitole ?

Romain CUJIVES: Je suis très honoré d’être le plus jeune conseiller municipal de la Mairie de Toulouse mais j’ai également conscience de l’importance de ma tâche et de la chance que j’ai que Pierre Cohen ait décidé de me faire confiance

 

Mariama: La politique est une ambition ou c'est venue comme ça?

Romain CUJIVES: vous voulez savoir si c'est depuis petit?

 

 

Mariama: Oui c'est ça?

Romain CUJIVES: La réponse est à la fois oui et non, ça été très tôt un intérêt. La volonté  de m'intéresser globalement à la vie publique, aux hommes politiques, aux informations, à la gauche et à la droite, aux solidarités face à l'individualisme. Voilà à toutes ces choses là j'y ai réfléchi assez jeune, cela m'a toujours intéressé. Après je ne me suis pas dit tout de suite « je veux être un élu ». C'est un concours de circonstances et de volonté. Je suis rentré au mouvement des jeunes socialistes en 2004 (soit 20ans) et j'ai donc commencé à militer. J'ai discuté avec Pierre COHEN ( Maire de TOULOUSE) qui m'a écouté, accepté et proposé d'être sur sa liste, c'est donc tout petit que je suis dans la politique et récemment

 

Toura: Vos parents vous ont ils poussé?

Romain CUJIVES: Mes parents m'ont plutôt poussé à faire des études.

 

 

Toura: Comme tout le monde

Romain CUJIVES: Si vos parents font la même chose ne soyez pas surpris, C'EST NORMAL.

Ils m'ont d'abord poussé à faire des études, ils ont même été au début réticent dans le sens ou il faut faire attention car la politique n'est pas un métier mais un PASSION. Ils m'ont mis en garde car beaucoup de jeunes arrêtent leurs études pour se lancer dans la politique. Après tous les deux n'ont jamais été contre mes choix d'autant plus qu'il y en a un qui ne pouvait se le permettre (rires). Mon père ( Didier CUJIVES) qui est lui même dans la politique me disait plutôt de faire attention, ceci pour mon bien. En fait ils ne m'ont ni empêche ni poussé.

 

 

Mariama: Ça vous a influencé que votre père fasse de la politique?

Romain CUJIVES: J'ai pas l'impression que ça m'ait influencé, mais ce sera naïf que de croire que cela n'a pas été le cas. Je dirai que j'ai été intéressé par la politique parce que mon père en faisait. Mon père quand il regardait un homme de droite à la télé il criait et je me demandais toujours pourquoi, ça m'a poussé à m'interroger sur des sujets et sur la politique.

 

 

Toura: Pouvez vous nous faire un résumé de votre rôle de Conseiller Municipal?

Romain CUJIVES: Le rôle d'un Conseiller est découpé en trois parties:

  • Premièrement, il représente les toulousains. Lors des campagnes électorales on est le candidat d'un camp, mais une fois élu on est le candidat de tous. C'est pareil pour le Maire, Le Députe, le Président...Je me bats pour que ma ville fonctionne bien, je me soucis de ses intérêt.

  • Deuxièmement: Tous les élus participent à l'administration de la ville, c'est à dire au bien être de la ville, être à l'écoute des besoins de la ville, réfléchir sur les choses les plus infimes aux plus importantes toujours pour le rayonnement de TOULOUSE.

  • Troisièmement (en fait je partirais sur 4 parties) : C'est la représentation territoriale, on est l'élu d'un quartier. On s'occupe particulièrement de la vie de notre quartier et de sa population.

  • Quatrièmement: On a tous une délégation, moi je m'occupe de la vie étudiante , c'est à dire faire en sorte d'améliorer tous les jours la vie des étudiants toulousains: je me suis battu pour que le prix des transports en commun soit à 100€ l'année pour les – de 26 ans (il n'y a pas moins cher que nous). L'orchestre du Capitole est désormais à 5€ pour les moins de 26ans, je tenais à ce que cela ne soit plus réservé à l'élite: la culture doit être ouverte à Tous.

    J'ai mis en place un conseil des étudiants afin de tenir compte des besoins des étudiants avec un mot d'ordre l'amélioration de la vie estudiantine.

 

Mariama: Pensez-vous que nous, jeunes des quartiers dits « sensibles », avons une chance d’arriver à la fac ? Et quel conseil donneriez-vous à ces jeunes ?

L’essentiel de mon travail de conseiller municipal en charge de la vie étudiante consiste à lutter contre la précarité que connaît la jeunesse actuellement, contre toute forme de discrimination et d’inégalités. Je considère que toute personne doit recevoir une formation de qualité, quelle que soit son origine sociale, et ce de l’école à l’enseignement supérieur. C’est pourquoi la Mairie intervient particulièrement dans les quartiers dits sensibles dont vous parlez afin que chacun soit égal devant le système scolaire. C’est notre rôle d’élu de défendre l’égalité.

 

 

Quelle est la journée type du Conseiller ? Et quelle est la soirée type du jeune Romain Cujives ?

Une journée de conseiller municipal est très chargée mais aussi très variée. J’ai avant tout pour rôle de recevoir les étudiants, les associations étudiantes, les représentants des universités et des facultés etc. Par ailleurs, je représente le Maire et plus globalement la mairie dans les événements étudiants. Néanmoins, mon mandat me conduit à travailler sur des dossiers plus larges que ceux qui touchent exclusivement à la vie étudiante : en conseil municipal, j’ai à me prononcer sur des thématiques qui touchent à l’ensemble de la vie toulousaine. D’ailleurs, je suis élu du secteur 4.3 de la ville dans lequel je représente l’ensemble de la mairie sur les problématiques qui touchent au secteur lui-même, en siégeant dans des conseils d’école mais aussi en recevant les habitants du quartier.

Plus largement le mandat que m’a confié le Maire  est  de faire de la Mairie de Toulouse le véritable et principal partenaire des étudiants.

Quand la journée se termine, je continue de travailler sur les dossiers de la mairie, , et parfois je dois représenter le maire dans certains événements. Quant à ma vie personnelle, elle est semblable à celle de beaucoup d’étudiants toulousains : je travaille pour l’université et je passe également du temps avec mes amis.

 

Mariama et Toura: Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

J’espère mener à bien mon projet universitaire afin de construire mon cursus professionnel. J’espère également continuer dans la vie politique car cela me passionne véritablement. J’aime être au service des Toulousains et j’espère que Pierre Cohen et son équipe seront à nouveau élus aux prochaines municipales afin de faire aboutir tous les projets que nous avons entrepris.

 

Merci à Monsieur CUJIVES pour sa disponibilité et son écoute. Sonia, Mariama et Toura

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0